Chers parents, 

Voici un message de l’ambassade de France et du consulat général concernant la prolongation de la fermeture du lycée. Vous y trouverez aussi une précision concernant les bourses scolaires.

Les enseignants sont déjà mobilisés pour préparer la suite de l’enseignement à distance et proposer le meilleur pour vos enfants.

Bien cordialement,

E. RESBEUT 

Communiqué de l’Ambassade de France du 6 mai

Chers parents,

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a annoncé, le 4 mai 2020, la prolongation de l’état d’urgence dans tout le Japon, jusqu’au 31 mai prochain. Il a confirmé le maintien en “vigilance spéciale” des 13 préfectures  qui correspondent aux grandes villes du pays. Comme vous le savez, Tokyo et Kyoto en font partie. Dans un système largement décentralisé, les autorités locales, à Tokyo et Kyoto, ont annoncé que les écoles resteraient fermées jusqu’à la fin du mois, afin de mieux se préparer à l’accueil des élèves dans des conditions qui devront suivre les dernières recommandations du ministère japonais de l’Education (MEXT), en vue d’une reprise graduelle et partielle des activités scolaires, incluant une réduction des effectifs dans les classes.

Aussi, en accord avec l’ambassade de France, le consulat général de France à Kyoto et après concertation avec l’AEFE, a-t-il été décidé de se conformer au calendrier arrêté par les autorités locales  à Tokyo et Kyoto, selon des modalités qui prendront en compte les spécificités des deux établissements.

Ce délai permettra de mettre en place, en concertation avec l’ensemble de la communauté scolaire et les instances de dialogue social de nos établissements, une organisation respectant les impératifs de sécurité sanitaire afin d’être en mesure d’accueillir les élèves dans les meilleures conditions. Nous savons combien cette prolongation de l’enseignement à distance pèse sur les familles, mais soyez certains que  tout est mis en œuvre pour qu’il se passe au mieux dans les circonstances actuelles.

Nous savons également que certaines familles subissent l’impact des conséquences économiques de la crise sanitaire. A l’initiative du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’AEFE, le délai de présentation des demandes de bourse, dont les familles en difficulté pourraient avoir besoin, a notamment été prolongé. Le cas échéant, n’hésitez pas à vous rapprocher de la direction de votre établissement pour étudier avec elles les possibilités de tenir compte de votre situation.